Le cheval frison

UN PEU D’HISTOIRE…

Le cheval frison est originaire de la province située la plus au nord des Pays-Bas, le Friesland, dont il tire son nom. On trouve des traces de ce cheval dès l’époque romaine, où il est décrit comme un cheval de guerre et de trait. Il se distingue déjà par sa puissance, son gabarit si particulier, son caractère froid et sa frugalité.

Au XVIème siècle, Rabelais le mentionne également dans « Gargantua », où il est question d’un « Phryson » offert comme parfait cheval de chasse.

Les campagnes militaires des siècles passés lui apporteront du sang arabe et ibérique, pour l’amener à son gabarit de la fin du XIXème siècle. A cette époque, il est un cheval de trait léger de type carossier, également adapté aux travaux agricoles de la Friesland.

Le KFPS, Köninklijke Friesch Paarden Stamboek (studbook du cheval frison), est créé en 1879. A partir de ce moment, le frison ne sera plus élevé qu’en race pure, sans apport de sang extérieur. La « perle noire de la Hollande » est née.

Le KFPS va suivre l’évolution de l’équitation et orienter progressivement la race vers un modèle plus léger, diligencier dans un premier temps, puis vers un cheval de loisir et maintenant vers un véritable cheval de sport, de dressage et d’attelage.

De ce fait, on trouve des frisons de gabarits très différents, dont la taille varie de 1m53 au garrot pour les plus petits sujets, à plus d’1m75. Deux type de frisons sont généralement décrits, le modèle barroque et le modèle moderne. Bien que très schématique et un peu caricaturale, cette catégorisation permet d’avoir une assez bonne image de ce qu’est le frison aujourd’hui.

LE MODELE BAROQUE

Le frison baroque est généralement un cheval massif et d’assez grande taille (>1m60). Il a des membres forts aux fanons fournis, une encolure puissante et des crins épais et naturellement ondulés. Il se distingue par un caractère calme et froid, et il s’avère être un excellent cheval de loisir, très polyvalent, capable de travailler à la selle et attelage en étant utilisé par des cavaliers de tous niveaux, même débutants. Il peut sans problème évoluer dans les premiers niveaux de compétition de dressage ou d’attelage.hibia

LE MODELE MODERNE

Le frison moderne est un cheval plus fin et plus sportif. Ses crins et ses fanons sont en général moins épais. Ce cheval est parfaitement adapté à l’équitation sportive, en dressage, à l’attelage et parfois à l’endurance. Son caractère est souvent plus vif, ce qui fait de lui un cheval adapté à des cavaliers ou meneurs ayant déjà un certain vécu équestre.yldau trot à gauche